Il y a quelques années, ma toute première prof de yoga (une anglaise expatriée dans le sud de la France) m’avait raconté cette histoire qui m’avait marquée …

Elle m’avait dit, à propos de son copain (mari en fait) : « C’était mon voisin et il me draguait, même si a priori on n’avait rien en commun. J’ai accepté d’apprendre à le connaître mais je lui ai dit tout de suite – avant même notre premier rendez-vous – qu’avec moi c’était mariage et enfants. »

Elle a ajouté « franchement, je ne pensais pas qu’il allait me plaire, mais pour moi c’était essentiel de lui dire dans quoi il mettait les pieds s’il voulait continuer à me draguer. »

Et lui, qui se trouvait à côté, a confirmé et ajouté : « le mariage n’était pas du tout ce que je recherchais mais le fait qu’elle me dise ça m’a fait m’engager à un autre niveau que ce dont j’avais été capable jusque-là ! ».

Cette histoire me fait rire (car je n’aurais jamais osé utiliser le mot tabou « mariage » avec un mec que je venais de rencontrer … tellement peur de le voir partir en courant !), et en même temps je ressens un profond respect à son égard.

Respect et un certain apaisement …

… Car tous les deux se sont épargnés bien des cœurs ou confiance brisés en sachant exactement quelles étaient les attentes de l’autre, dans le cas où ils désireraient former un couple au plus long terme.

Lorsque l’on rencontre quelqu’un qui nous plaît :

A) soit on se jette dans la relation et on a tendance à oublier tout ce qui était important pour nous,

B) soit on est prudente (voire échaudée par des déceptions passées) et on garde des barrières longtemps, ne laissant pas l’autre entrer tout à fait dans notre vie.

J’ai moi-même eu les deux types de comportements dans différentes relations, et je crois que cela peut être influencé par ce que fait l’autre en face.

Typiquement, s’il reste un peu à distance, on va avoir tendance à s’investir trop de notre côté (situation A), et s’il est très engageant et engagé tout de suite, à rester sur nos gardes et à ne pas s’ouvrir facilement (situation B).

Bien sûr, certaines personnes arrivent à doser … mais ce n’est pas si simple lorsqu’on trouve enfin quelqu’un qui nous plaît …

… ou qu’on voudrait être en couple mais que l’on a encore des réticences et blessures du passé.

Le problème avec ces deux types de comportement, c’est qu’on omet une chose importante dans les DEUX CAS : exprimer ses désirs et visions de couple, indépendamment de la personne avec qui on va s’engager dans une relation.

C’est comme si on pensait « mais si je lui dis que je veux des enfants, vivre à l’étranger, ceci ou cela … il/elle va croire que je lui mets la pression et ne le veux que pour ça (cas de la situation A), ou que je suis déjà en train de faire des projets avec lui/elle alors que je ne sais même pas si j’ai envie de continuer avec cette personne (cas de la situation B) ».

En réalité, il est très important de se positionner en tant que femme, avec nos désirs, nos rêves nos projets, et de les présenter le plus tôt possible au nouveau partenaire – voir prétendant – (une fois la phase de séduction pure passée, bien sûr !).

Il est tout à fait possible de parler de nos désirs sans inclure ce nouveau partenaire dedans, mais, au contraire, c’est une manière pour nous de montrer :

  1. Qu’on sait ce qu’on veut et qu’on n’a pas peur de le formuler (tout en étant ouverte et consciente du fait que nos envies et réalités de vie peuvent évoluer aussi)
  1. Qu’il a beau nous plaire et qu’on a beau avoir commencé une petite histoire ensemble, ce ne veut pas dire qu’on l’a choisi comme partenaire de vie et il va falloir mériter ce titre (ou tout simplement être compatibles aux envies profondes de l’un et l’autre)
  1. Qu’on est transparente et respectueuse de la liberté de chacun en lui communiquant tôt nos désirs et visions de vie amoureuse sans l’inclure d’office dans ce plan. Cela lui donne la possibilité de voir, pour lui aussi, si on correspond à ses attentes, voire ses possibilités.

En effet, quoi de plus douloureux que de commencer une histoire sur du flou et, une fois que les cœurs sont bien accrochés et les chemins bien entremêlés, se rendre compte que des grosses divergences de projets de vie et de couple rendent la situation insupportable, voire une impossibilité totale d’aller plus loin.

Quoi de plus douloureux que de devoir jeter à la poubelle les investissements, sentiment et espoirs de quelques mois ou années car on se rend compte que nos envies profondes ne sont pas compatibles – et qu’il faudrait que l’un des deux se renie pour pouvoir continuer ensemble.

Et peut-être qu’à ce stade on habite déjà ensemble, ou qu’on a déménagé pour cette personne.

Quel poids de se dire qu’on doit tout recommencer avec une nouvelle personne alors … et encore plus dans le cas où vous êtes une femme qui aimerait des enfants et qui n’en a pas encore : l’horloge biologique est toujours là dans ce cas, pour nous rappeler qu’il ne faut pas trop traîner non plus…

(Et même si on n’est pas sûr, on veut pouvoir avoir le choix !)

Cependant, même si votre relation repose sur du flou (qui au fil des années se transforme en : une des deux personne fait tous les sacrifices car les désirs de l’un et de l’autre n’ayant pas été exposés et confrontés. Habituellement, c’est la personne qui a le plus peur du conflit qui « arrange » l’autre ou qui est le/la « gardien.ne de la paix » dans le couple, mais à quel prix …), même si ces conversations n’ont pas encore eu lieu et que vous êtes déjà en couple depuis 13 ans, il est possible de poser de nouvelles bases.

Une connexion plus saine est à construire, basée sur la transparence, l’expression de nos désirs et envies profondes, le respect et la confiance placés dans l’autre, en lui donnant les clés de notre bien-être – voire bonheur !

Que vous soyez :

  • dans une relation qui débute,
  • une déjà installée dans des schémas qui paraissent immuables,
  • ou célibataire mais avec le désir d’être en couple,

Voici les 5 conversations à avoir pour créer la relation de vos rêves, l’intimité et la connexion sans peur ni compromis et un couple durable :

Le temps

Combien de temps voulons-nous passer ensemble ?

Combien de temps voulons-nous passer chacun de notre côté ? Avec d’autres personnes ?

C’est spécialement important lorsque nous nous installons avec quelqu’un. Quand on est au début de la relation, on a chacun nos vies et nos routines, et quand nous emménageons ensemble, il est important de négocier le temps passé ensemble ou pas.

D’abord, soyez claires avec vous-même : de combien de temps, idéalement, avez-vous besoin ensemble, séparés, avec vos amis, votre famille ?

Ecrivez sur un papier, dans un monde idéal, de combien de temps ensemble/séparé avez-vous besoin en semaine, le week-end, en vacances ?

Quid des horaires et petites habitudes ?

Exemple : « C’est ok pour moi si tu vas à la gym tous les soirs de la semaine, cependant, j’ai besoin que l’on puisse passer un week-end ensemble une semaine sur deux, minimum. »

L’espace

De même, réfléchissez d’abord à vos besoins, idéalement.

Si vous habitez ensemble, ou juste passez des soirées ou week-ends ensemble de temps en temps : où est-ce que je peux mettre mes affaires ? Où est-ce qu’il peut mettre ses affaires ?

De quel côté du lit je dors ? 

Quelle pièce de l’appartement / maison est mon espace ? Quelle pièce est son endroit ?

Quel est l’espace pour mes bijoux ? Pour ton chien ? Pour un moment de calme sans écran ?

Quels rangements, meubles et décorations peut-on arranger pour que l’espace soit joli et accueillant ?

Soyez honnêtes et sincère à propos de vos véritables besoins.

Exemple : « Ce coin est mon bureau, mais la cuisine c’est ton espace et tu peux y mettre ta musique toute la journée. »

L’argent

Il est important de discuter et de négocier votre arrangement concernant l’argent.

La plupart des gens ne veulent pas parler d’argent en couple. Mais l’argent ne va jamais se régler de lui-même.

Cela implique de réfléchir à : ton argent, mon argent, notre argent !

Qui paye pour quoi ?

Si vous vivez ensemble, combien mettons-chacun ? La même chose ? 1/3 et 2/3 ? Un pourcentage de notre salaire ? Qu’est-ce qui marche pour vous ?

Qu’en est-il des restaurants, des cadeaux, des vacances, de la contribution pour les courses, ou les frais des enfants (si vous en avez) ?

Réfléchissez à votre idéal, à vos besoins, à vos envies, et puis regardez tous les arrangements tacites de votre relation.

Choisissez un bon moment (mieux : demandez-lui quand serait un bon moment pour en discuter) et rendez les choses explicites.

Vérifiez que vous êtes tous les deux ok avec votre arrangement (ou le nouvel arrangement décidé après cette conversation).

Exemple : « J’adore faire ces week-ends avec toi, mais c’est un peu au-dessus de mon budget, que pouvons-nous faire à ce sujet ? »

Le travail

Sujet très important.

Avant tout, quel est votre idéal : où travaillez-vous ? Comment travaillez-vous ? Avec qui travaillez-vous ? Combien de temps travaillez-vous ?

Puis réfléchissez à l’impact sur le couple, la famille.

Y a-t-il des horaires qui ne sont pas compatibles pour votre connexion ou couple ?

Quel est votre situation idéale ?

De plus, généralement, la personne qui fait les plus longs horaires au travail ne peut pas faire autant de tâches ménagères, du moins en semaine.

Alors avec le travail, il est important de discuter de l’impact sur l’organisation du foyer : qui va faire à manger ? Faire les courses ?

Comment avoir plus d’aide extérieur, ou des systèmes en place pour que cela pèse moins sur la personne qui est souvent à la maison ?

Exemple : « Comme tu dois souvent travailler tard le soir, veux-tu bien amener un repas à emporter un jour sur deux, en rentrant ? »

Le jeu

Le jeu signifie à la fois le fun, le divertissement, seule, seuls ou avec d’autres personnes.

On invite des gens chez nous ? On va à des soirées ? On fait des rendez-vous diners romantiques ? Amicaux ?

Je m’amuse sans lui, il s’amuse sans moi, etc …

Mais aussi le jeu sexuel, l’intimité érotique.

Dans un monde idéal, combien de fois par semaine faisons-nous l’amour ? Dans la chambre, dans le salon, etc… ?

Quelles limites entre nous deux ? Quelles envies ? Régularité ? Quelles limites avec les autres ? Monogamie ou couple libre ? Quid du flirt, d’internet, des ami.e.s ?

Exemple : « Pour moi c’est important de faire une petite transition câlins et tendresse le soir, avant de passer à autre chose. Cela me permet de me reconnecter. »

Que vous soyez en couple ou encore célibataire et en découverte d’autres personnes (et de vous-même !), pensez à une manière de communiquer vos envies qui reste fun et légère …

… On ne négocie pas un contrat ici, on exprime nos désirs avec joie et on regarde comment (et si) cela peut matcher avec l’autre ! 😉

Ces conversations peuvent se faire en plusieurs temps, laissez du temps à l’autre pour intégrer et digérer chaque nouvelle information.

Abreuvez votre couple de moments chouettes, fun, complices, sexy entre ces conversations plus sérieuses

Laissez-lui aussi du temps pour se positionner à son tour et « répondre » de sa capacité ou pas à vous rencontrer là où est votre envie / besoin.

Parfois on rencontre de la résistance, et il est très utile d’apprendre quand et comment communiquer sur les sujets sensibles et ne pas se sentir rejetée, ou avoir un mur (voire un partenaire en fuite) en face.

Contactez-moi pour vous aider à communiquer ces désirs et besoins importants de manière fluide, féminine, efficace et qui vous donnera les résultats attendus : https://natachamonica.com/yin-coaching/ (et ce, quelque soit votre situation actuelle, on peut avoir cette conversation de manière légère et très joyeuse – que ce soit dans une conversation sur un site de rencontre, ou avec le père de nos enfants !).

En attendant, inscrivez-vous ci-dessous pour recevoir mon Guide pour connaître les 7 secrets pour recevoir plus d’attention(s) et être aimée comme vous le désirez dans le couple !

C’est gratuit, rapide à lire et plein de bonnes idées concrètes et sympas à mettre en place dès maintenant !

(Et si vous êtes célibataire, mais ne comptez pas le rester … venez télécharger mon Guide GRATUIT des 7 secrets féminins pour attirer les hommes qui vous plaisent vraiment !)

Et puis dites-moi dans les commentaires quelle conversation vous paraît la plus impactante POUR VOUS, et pourquoi ?

J’aimerais beaucoup en savoir plus sur vous, si cet article vous a plu ! 

* indicates required

Natacha Monica – Coaching Yin pourra vous contacter :

Vous pouvez changer d’avis à tout moment.

Les 5 conversations qu’il vaut mieux avoir tôt que tard dans une relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *