Le 8 mars, c’était la journée de la Femme.

C’est toujours un jour précieux pour moi, où j’ai envie de renouveler mon amour pour mon corps de femme, ma joie de vivre ma féminité (certains jours facilement, et certains jours avec tous les défis que ça implique) et ma chance de la vivre libre … alors que tant de femmes doivent encore gagner ce droit sur la Terre … ou dans leur tête.

Hier, après avoir admiré certains artistes s’exprimer dans un défilé pour des libertés plus égalitaires, le corps décoré revendiquant cette liberté … j’ai eu envie de célébrer cette journée par un rituel de Body Painting (peinture du corps).

J’ai exprimé ce désir pour marquer le 8 mars, pour moi, à mon amoureux. Et il a proposé de « tatouer » mon ventre d’art improvisé. Sa façon de célébrer la journée de la Femme, en me soutenant dans mes envies et instincts.

L’expérience était très agréable et profonde : un lâcher prise et une confiance totale, de laisser quelqu’un s’exprimer ingénieusement (mais avec bienveillance) sur ma peau. Même si c’est mon partenaire, c’était différent.

J’ai ressenti une connexion aux rituels ancestraux de peinture sur le corps… Les amérindiens, les peuples indigènes d’Australie, Nouvelle-Zélande et certains d’Inde, d’Afrique … Nombreux sont les cultures qui utilisent l’art corporel dans des cérémonies. Ceux-ci sont la marque de rites de passages, d’étapes de vies, ou encore le symbole de la fertilité, de la beauté ou du courage.

J’ai ressenti toutes ces choses pendant ces quelques minutes d’abandon. Mais cela me donne aussi envie de m’auto-décorer la peau symboliquement moi-même, de temps en temps.

Et vous que faites-vous pour célébrer votre féminité, chaque jour ?

Voici mes petites idées pour célébrer son Féminin. Elles vont permettront de :

  • Vous apprécier
  • Prendre soin de vous
  • Vous mettre en valeur, déjà à vos propres yeux
  • Prioriser ce qui nous fait plaisir pour augmenter son estime de soi
  • Se créer des petits moments où l’on se sent comme une reine dans un spa, comme en vacances… sauf que c’est vous qui vous occupez de vous, et que vous n’avez plus besoin d’attendre les prochaines vacances (ou le moment parfait qui ne viendra jamais)

C’est aujourd’hui, puis demain, puis chaque jour de la semaine, que vous allez distiller ces bienfaits, ces moments de plaisir, ces moments où vous passez en premier ; où vous êtes enfin au centre de votre vie.

Non pas autocentrée, mais une vie qui vous nourrit, vous ! Oui, vous, avant de pouvoir faire toutes ces choses pour les autres. Et vous nourrirez les autres d’autant plus, que vous aurez un véritable bien-être intérieur à leur apporter, une paix, une harmonie, une santé, une joie, du plaisir, de l’estime et de la confiance en vous renforcées. Toutes ces choses qui se multiplient : si vous les cultivez pour vous, vous pourrez ensuite (si vous avez envie) mieux les activer chez les autres.

Tant de femmes restent dans des relations qui les pèsent.

Tant de femmes ont cette énorme « to-do » liste qui ne sera jamais achevée.

Tant de femmes souffrent de la pression de toutes ces attentes, et peu savent vraiment ce qui leur apporte de la joie, du bien-être, du plaisir et un confort avec ce corps qui est le leur.

Enfin habiter son corps, c’est reprendre conscience de la beauté d’être une femme, dans son corps, dans sa tête, dans son énergie sexuelle aussi.

Se reconnecter à sa sensualité pour rayonner de l’intérieur…

… C’est ainsi que vous pouvez vous aussi vous trouver belle, sexy et ne plus redouter ou anticiper le regard des autres avec autant d’intensité et d’autocensure.

Afin de s’assumer et de se plaire, je vous propose de découvrir une partie des actions qui permettent d’activer (de réveiller) sa féminité et ses envies réprimées. Ce sont des choses qui m’ont aidée, et aident encore ; et ce sont aussi des choses sur lesquelles je travaille avec mes clientes – ces femmes toutes si exceptionnelles par leur individualité, leurs challenges et leurs ressources cachées.

Deux grands principes à garder en tête :

  • Ce corps, vous n’en avez qu’un exemplaire dans cette vie, il est donc sacré. C’est votre rôle de l’aimer et de l’honorer. Vous ne pouvez pas déléguer ceci à quelqu’un d’autre.
  • Dans chaque action, le plaisir est le plus important. C’est à la fois la recherche et le but.
  • Ecoutez-vous : votre corps et votre intuition essayent de vous dire ce dont vous avez besoin et envie maintenant … tendez l’oreille 😉

Sensualité pour soi :

Bloquez 10 – 15 minutes de votre soirée pour de la détente et du plaisir, vers une appréciation de votre corps, votre féminité : mettez une jolie lumière, une musique ensorcelante, fermez la porte et massez une partie délaissée de votre corps.

Des idées : le ventre, les cuisses, les bras, le cou, les seins, le bas-ventre et jusqu’au périnée, la plante des pieds, les genoux…

Cela peut ressembler plus à des caresses ou effleurement si c’est plus agréable. Trouvez le plaisir, les zones qui en redemandent. Réitérez.

Trouvez aussi le plaisir dans le toucher en disposant des coussins aux tissus soyeux, objets qui vous donnent envie de les toucher dans votre intérieur, des matériaux agréables et beaux (ça c’est pour le sens de la vue). Des éléments ramassés lors d’une balade nature ou d’un voyage marchent très bien pour cela aussi.

Remplissez votre sens de l’odorat de plaisir avec une ou deux gouttes d’huile essentielle derrière l’oreille, dans le creux du poignet, ou de la clavicule. Ou votre parfum préféré. (Quelle huile essentielle choisir ? Il y a celles qui apaisent, réveillent, stimulent la sensualité, ou l’immunité… Si vous êtes perdue, choisissez une odeur qui vous parle, vérifiez les contre-indications pour l’application sur la peau.)

Le soir, avant d’aller vous coucher, huilez-vous le corps avec votre huile préférée. Tout le corps, surtout les zones que vous aimez le moins. C’est très important ! Faites-vous plaisir en choisissant une huile qui vous apaise, ou vous fait voyager…

Un bon bain : le rituel qui met tous les plaisirs en éveil.

Chaud l’hiver, froid en période de canicule, sels de bains, huiles essentielles, bulles savonneuses, gants de gommage, bougies, petite musique, lumière douce, bon bouquin (prévoir une serviette pour l’attraper une fois dans le bain).

C’est peut-être le moment de faire ce superbe masque pour les cheveux que vous n’avez jamais le temps de faire, ou simplement de plonger entièrement votre tête sous l’eau, faire des bulles, comme si vous étiez en exploration dans la mer des Caraïbes. Exceptionnellement vous pouvez partager le bain avec votre amoureux (s’il vous masse le dos), mais c’est surtout bon pour vous. Détente totale.

Le mental s’arrête, le corps se synchronise sur le rythme de l’eau : lent, doux, naturellement fluide.

Connectez-vous avec tout votre corps, appréciez-en chaque partie, chaque cellule, même celles que vous évitez habituellement. Remerciez l’importance des messages de votre corps, ce qu’il vous dit, ce qu’il vous montre. Dites-lui que vous allez vous en occuper encore mieux, qu’il continue de vous envoie ses messages, que vous restez ouverte.

Danse libre et improvisée :

Aaaahhh, si je ne pouvais vous en conseiller qu’un, ce serait celui-ci !  Je dis souvent « la danse c’est la vie », et c’est vrai !

Chaque corps peut danser, chaque femme veut danser, même si vous ne vous sentez pas encore à l’aise.

Danser c’est laisser aller, c’est relâcher et activer en même temps, c’est un grand lâcher prise associé à une vitalité érotique, sensuelle ou naturelle innée. On peu l’avoir oublié, mais le corps lui ne l’a pas oublié.

Regardez les bébés et les jeunes enfants : ils savent danser naturellement, la musique les emporte, ils ne pensent pas à ce qu’ils font, ils se laissent bouger.

Laissez-vous danser, quand personne ne vous voit, seule chez vous… Quelque chose de très profond en vous, votre femme sauvage, animale et instinctive, ne demande que ça, n’attend que ça ! C’est cette partie de vous qui veut se sentir libre, belle de l’intérieur, spéciale et en contact avec ses désirs, d’un magnétisme naturel, d’une assurance authentique.

Si vous doutez : allez-y essayez, recommencez et voyez la transformation qui s’opère en vous !! Trouvez un morceau qui vous donne tellement envie de bouger que vous ne pourriez pas rester assise.

Choisissez un moment où personne n’est là, seule dans une pièce, seule chez vous. Donnez-vous toute la durée du morceau, ce ne sera que 3 minutes de votre journée, et lâchez-vous.

Pensez à une femme qui vous inspire, une chanteuse peut-être, pensez à ce que vous voudriez ressentir : émotions exprimées par le mouvement, libération, sensualité, séduction, vous sentir sexy et en jouer (allez, il n’y a personne, amusez-vous !), énergique, vivante, ancrée, en transe, légère… Personnifiez vos émotions désirées, pendant 3 minutes, donnez-leur vie.

Donnez-vous vie !

Laissez-vous transpirer, respirer, attirer votre reflet dans le miroir, jouer avec vos courbes, vos habits ; ou au contraire dansez dans le noir, avec les éléments de la pièce.

Votre créativité féminine s’exprime tellement dans la danse, suivez les mouvements qui viennent naturellement dans votre corps.

Répétez ceci plusieurs fois par jour, ou chaque matin : mieux qu’un café pour être gonflée à bloc de bien-être, endorphines, assurance, beauté et féminité !

Acceptez votre gêne, honte, s’il y en a. Laissez-vous du temps en jouant avec cet exercice. Explorez, testez, pas de performance, seulement du plaisir, et aller un peu plus profondément en soi !

Parfait également pour surmonter les baisses d’énergie en milieu de journée.

Une balade dans la nature ou s’allonger dans un parc :

En tant que femme, nous avons un lien privilégié avec la nature ; elle nous apprend la lenteur, la confiance, que chaque chose arrive en son temps.

Se retrouver dans la nature, même en ville (dans un parc, aller s’asseoir dans l’herbe face à un arbre, ou même juste marcher le long d’un canal et s’acheter une plante sur le retour), c’est retrouver contact avec la terre, les éléments, une respiration plus profonde, lente et fraîche.

C’est apprendre à recevoir un moment de calme, de paix, et en sortir régénérée. C’est écouter les signes, les messages que nous apportent les oiseaux, les nuages, les cours d’eau et couchers de soleil : le monde tourne, tout est cycle et éternel renouveau. La lune. La femme. Le corps. Les désirs. Les émotions.

Accordez-vous 5 à 10 minutes supplémentaires. Touchez les feuilles, l’herbe, le vent, fermez-les yeux, asseyez-vous dans la terre, le sable ; laissez-vous remplir de cette sagesse cyclique, changeante et solidement ancrée cependant.

Entre femmes :

Que ce soit un rendez-vous entre copines ou avec des femmes inconnues (pour l’instant), se retrouver entre femmes est une des grandes joies du féminin.

Entourez-vous de personnes bienveillantes, qui vous apprécient vraiment, avec lesquelles vous vous sentez sur la même longueur d’onde, vous pouvez vous ouvrir librement et, surtout, vous pouvez vous sentir au top sans jalousies respectives.

Quel bonheur de passer un moment à échanger sur les choses positives de notre vie et de sentir la joie de nos amies pour nous-même. Et bien sûr, le soutien (sans forcément donner de conseils) pour les aspects plus difficiles, le fait d’être entendues, écoutées, vues et comprises.

Trouvez des amies (ou groupes qui partagent les mêmes intérêts) qui célèbrent la beauté et les réussites des autres, et faites de même envers elles.

Voyez moins les personnes qui vous coûtent de l’énergie et vous plombent. Sans culpabilité. Priorisez-vous. Ouvrez-vous aux femmes qui vous attirent par leur énergie positive. Rappelez-vous la phrase de Jim Rohn : “Vous représentez la moyenne des 5 personnes que vous fréquentez le plus souvent.” 

Mini siestes, yin yoga et yoga nidra :

Le corps n’est pas linéaire, ni l’énergie. Il est normal d’avoir des baisses d’énergies, des coups de fatigue, besoin de se reposer, de changer d’activité régulièrement.

Bien souvent, on ne s’arrête pas car on n’a pas 1h30 pour aller faire du sport et se changer, ou il faut absolument finir cette tâche, ou préparer le repas, faire ceci, cela, même si l’énergie n’y est pas, si le corps est en train de digérer, ou de sentir la fin de la journée arriver…

Plutôt que de pousser, forcer, tirer sur la corde ; découvrez ces trois petites pratiques revitalisante, respectueuses des besoins du corps et qui vous rechargeront en énergie (de quoi compenser la demi-heure, ou même les 12 petites minutes prises dans votre emploi du temps serré).

De façon générale, vous vous sentirez mieux, apaisée, calme, disponible, les idées claires et tout le monde sera gagnant.

Quand vous sentez un coup de mou, prenez 10 minutes, trouvez un coin tranquille où vous allonger (même sur le sol), ou mettez votre tête dans vos bras et fermez les yeux.

Si vous connaissez déjà quelques postures de yin yoga ou yoga restorative, pratiquez 3 ou 4 postures relaxantes et revitalisantes, en prenant soin de respirer profondément par le nez et de garder chaque posture 4 minutes. Si vous ne connaissez pas cette pratique, pas de soucis, vous pouvez pratiquer le yoga nidra en vous laissant guider par un enregistrement audio : c’est comme une relaxation guidée, pour simplifier.

Bonus :

Osons allez un peu plus loin ensemble, et utilisons un mantra ou une affirmation positive pour accélérer notre transformation féminine et affirmée. Trouvons et répétons une phrase qui nous porte, afin de recevoir ce que nous désirons être et sentir pleinement ! Voici des idées. Piochez dedans ou reformulez. Répétez-la ensuite 3 fois devant le miroir, autant de fois par jour que vous le pouvez.

Je m’aime, m’accepte et m’approuve complètement.

Je suis en sécurité, je me sens bien, je me sens belle.

Ma vie est mon alliée. Je me sens en sécurité, spéciale et sexy !

Chaque jour j’attire des surprises merveilleuses, inattendues et de belles expériences.

A vous, dites-moi comment vous aimez (ou aimeriez) célébrer votre Féminité ?

Et je vous souhaite une bonne Année de la Femme (ou devrais-je dire décennie) 😉

Célébrer sa féminité chaque jour, à sa façon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *